Dans notre Lettre Education, nous vous indiquions que « William Marois militait en faveur de l’organisation des épreuves écrites d’admissibilité au début du M2 et les épreuves orales d’admission à la fin de ce diplôme ». Et que « Daniel Filâtre placerait plutôt le concours en fin de première année ».

Pour vous, amis lecteurs, quelle serait la meilleure solution ?