Sélectionner une page

Masterisation : la commission Marois-Filâtre au rapport

La commission présidée par William Marois et Daniel Filâtre a remis les conclusions de ses travaux sur la réforme de la formation des enseignants.

Masterisation : la commission Marois-Filâtre au rapport

William Marois et Daniel Filâtre ont remis vendredi leur rapport sur la réforme de la formation des enseignants aux deux ministres concernés : Luc Chatel (Education) et Valérie Pécresse (Enseignement supérieur). La commission qu’ils présidaient depuis l’hiver dernier formule une quinzaine de principes et propositions.

Elle préconise notamment une approche « intrinsèquement universitaire » de la réforme, souhaite que les formations et les concours conservent leur « cadrage national », et se prononce pour l’ouverture de débouchés pour les étudiants qui échoueront au Capes ou à l’agrégation. Enfin, elle recommande la mise en œuvre de stages pendant la formation, intégrant « l’initiation et la participation à la recherche ».

Les universitaires sont cependant divisés sur un point : la place du concours au sein du master. William Marois milite en faveur de l’organisation des épreuves écrites d’admissibilité au début du M2 et les épreuves orales d’admission à la fin de ce diplôme. Daniel Filâtre placerait plutôt le concours en fin de première année. Faute d’accord, la commission a fourni une liste des avantages et inconvénients selon le moment choisi.

Luc Chatel et Valérie Pécresse ont souligné « le grand intérêt » de ces travaux et renouvelé leur promesse de rouvrir le débat à la rentrée, avec de « nouveaux groupes de propositions ». Ces groupes, qui pourront solliciter les membres de la commission, doivent remettre leurs conclusions d’ici novembre.

Sources : AFP, le Monde, AEF, ActuaLitté.com, Sud-Ouest, les Echos, le Parisien

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...