2.6 millions de yuans, quelque 380.000 dollars ou encore 275.000 euros. C’est la fortune moyenne au top 100 des étudiants chinois qui possèdent leur propre entreprise… et finissent actuellement leur dernière année de licence. La liste complète a été publiée fin du mois dernier par l’association chinoise des anciens élèves d’université, comme le rapporte l’agence d’informations China View.

Au sommet de la liste, Jin Jin, 25 ans. Avec son entreprise de jeux vidéo Ferry Network, il a fait fructifier la somme ridicule de 5.000 yuans (525 euros !) en un milliard de yuans (105.340.000 euros). Et ceci, en deux ans seulement… Moralité, n’allez pas croire que l’influence des jeux vidéo est forcément néfaste sur vos enfants ! Jin Jin ne se cache pas d’avoir toujours été un joueur passionné, avant de se lancer dans le développement. En tout cas, le secteur informatique en général semble le plus porteur : au top 10, huit des entreprises concernées travaillent dans ce domaine.

Un chiffre à mettre en perspective avec la population de la Chine (plus d’1.328.020.000 habitants), et le fait que seuls 15% environ des jeunes en âge d’intégrer l’université y parviennent. Ce qui n’enlève pas du tout leur mérite à ces businessmen en herbe ! La compétition est d’autant plus rude… Et contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, seulement 10% d’entre eux ont fait appel à la famille pour se lancer. Dans 90% des cas, ils ont trouvé leur fonds d’investissement par leurs propres moyens. Ils ont ainsi importé avec succès le concept américain du self-made man, qui ne fait plus forcément recette en son pays d’origine. Mais ces étudiants ne sont pas encore à la tête de multinationales : si certains projets ont marché au-delà de toute espérance, aucune des entreprises listées n’est (encore) de taille à concurrencer les leaders du marché. Ca restera toujours mieux qu’un job à mi-temps au MacDo…