Inspecteur pédagogique régional : « la politique éducative au niveau académique »

Devenir inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional (I.A.-I.P.R.), c’est choisir d’évoluer vers un poste de cadre supérieur de l’Éducation nationale. Avec des perspectives d’évolution de carrière intéressantes et variées.

Les fonctions essentielles de l’IPR sont de contribuer au pilotage du système éducatif dans une académie. « L’IPR est chargé de porter sa discipline, mais il œuvre dans un système global », affirme Bernard Genin, IPR de technologie devenu DAFPIC1 du recteur de l’Académie de Dijon. « Il anime le corps professoral et suit leur formation continue, il se déplace dans les établissements pour rencontrer les chefs d’établissements et leurs adjoints afin de construire une véritable politique d’établissement. » Chaque collège et lycée présente des particularités (quartier en difficulté, zone rurale ou centre-ville…) dont il est essentiel de tenir compte. C’est l’un des rôles de l’IPR d’aider les chefs d’établissement à adapter leur carte des formations, leur pédagogie, etc.

L’élaboration des sujets d’examens

Chargé d’assurer la mise en œuvre de la politique éducative, son rôle est aussi d’évaluer les enseignements et la matière représentée. « En sciences par exemple, explique Bernard Genin, il est important aujourd’hui de faire évoluer la discipline par rapport au développement durable. » A titre exemple, le cours d’électricité doit placer les économies d’énergie au coeur des préoccupations.

Dépendant à la fois de l’inspection générale pour sa mission et du rectorat pour son poste, l’IPR est un relais de sa discipline auprès du Recteur. « Si l’on prend le cas de la technologie, ajoute Bernard Genin, l’IPR est appelé à avoir des rapports avec les financeurs comme le conseil régional pour un travail d’expertise. »

Une autre des missions importantes de l’IPR est l’organisation des épreuves d’examens et de concours et l’élaboration des sujets pour ces épreuves.

Les voies d’admission

Trois voies sont proposées aux candidats : le concours, la liste d’aptitude ou le détachement. L’inscription au concours se fait en septembre-octobre et celui-ci est ouvert aux professeurs des universités de 2ème classe, maîtres de conférences, maîtres-assistants de 1ère classe, professeurs de chaire supérieure, professeurs agrégés, personnels de direction d’établissement d’enseignement ou de formation de 1ère classe et de hors classe, et inspecteurs de l’éducation nationale ayant accompli, au 1er janvier de l’année du concours, cinq ans de services effectifs à temps complet ou leur équivalent dans des fonctions d’enseignement, de formation, de direction, d’inspection ou d’encadrement.

Les inspecteurs de l’Éducation nationale (I.E.N.) hors classe peuvent figurer sur la liste d’aptitude.

Le détachement dans le corps des I.A.-I.P.R. est notamment réservé aux professeurs des universités de 2ème classe, maîtres de conférences, maîtres-assistants de 1ère classe, professeurs de chaire supérieure et professeurs agrégés.

Traitement et carrière

Dès sa réussite au concours, l’IA-IPR suit une formation à l’ESEN de Poitiers et, le 1er septembre, il est affecté dans une académie en tant que stagiaire pour une durée d’un an.

En 2009, le traitement net annuel était compris entre 36000 € en début de carrière et 44000 € en fin de carrière hors indemnité de résidence, enfants à charge ou remboursement de frais.

Les perspectives d’évolution de carrière sont assez vastes puisque l’I.A.-I.P.R. peut progresser, par exemple, vers un poste de conseiller technique auprès du recteur, directeur des services départementaux de l’Éducation nationale, vice-recteur dans une collectivité d’Outre-Mer, directeur de CRDP, inspecteur général…

                                 Alain Claude

(1) Délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.