Les membres des jurys de CAPES et d’Agrégation 2009 ont adressé hier au ministre de l’Education nationale une motion intitulée « Sauvons les concours de recrutement des enseignants ! ».

Ils sont en effet consternés par le contenu du projet ministériel de réforme des CAPES dans le cadre de la masterisation de la formation des enseignants. Ils jugent que les mesures à l’étude actuellement, « si elles étaient appliquées, entraîneraient une très grave dégradation de la formation et du recrutement des enseignants et, à terme, une remise en cause des concours nationaux et une précarisation des personnels enseignants ».

Ils s’alarment de l »affaiblissement inacceptable des contenus disciplinaires des concours sous couvert de ‘professionnalisation' ».

Les signataires exigent par ailleurs un recrutement de tous les enseignants « par concours nationaux avec un programme national, des épreuves nationales et un jury national unique pour l’admissibilité et l’admission pour toutes les épreuves, associant, comme c’est le cas actuellement, des enseignants des universités, du second degré, des classes préparatoires et des membres des corps d’inspection ».

Mais finalement, un CAPES local et non disciplinaire, pourquoi pas après tout ?