Mutations : le ministère prévient les enseignants

Les professeurs ayant déposé une demande de mutation vont être prévenus directement par le rectorat, et non plus par leur syndicat.

Les syndicats n’auront plus le beau rôle. C’est désormais le ministère qui informera de l’avancée de leur dossier les enseignants ayant déposé une demande de mutation. Ceux-ci, qui sont 100.000 chaque année, recevront dans les deux prochaines semaines un mail, un texto ou un appel téléphonique de leur rectorat de rattachement.

Les décisions annoncées par les rectorats aux intéressés le seront « sous réserve de l’avis que rendront les commissions paritaires », qui se tiendront à la mi-juin.



Jusqu’à présent, cette mission d’information était dévolue, par tradition, aux syndicats qui remplissaient ainsi une fonction de conseil auprès des enseignants, des jeunes en particulier. En reprenant à son compte cette information, le ministère entend « mettre un terme à une ambiguïté » : les mouvements d’affectation sont effectués par l’administration, sur la base du nombre de points des enseignants.

Le ministre, Xavier Darcos, a justifié ce nouveau système par un souci de « transparence sur la mobilité des enseignants ». Pour le recteur de l’Académie de Bordeaux, William Marois, « cette nouveauté participe d’une démarche globale visant à rapprocher l’employeur, l’Education nationale, des enseignants ». De leur côté, les syndicats dénoncent « la porte ouverte au fait du prince ». Et pointent du doigt une « atteinte caractérisée au paritarisme ».

Sources : le Figaro, Sud Ouest

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.