David Benito Canalejas, sur son Blog, indique que les cours ont bien repris à la Sorbonne, et auront lieu jusqu’au 19 juin. Les examens, eux, se dérouleront du 22 au 26 juin. L’enseignant est très clair : « il n’est absolument pas question de tenter de rattraper quoi que ce soit ». Quatre mois de cours perdus ne se rattrapent pas ainsi…

Les examens seront-ils pour autant bradés ? Le Figaro, dans un article publié aujourd’hui, le laisse entendre : le quotidien a interrogé plusieurs étudiants qui ont passé leurs examens dans des facs ayant subi des blocages. Résultat : les étudiants parlent d' »épreuves de dissertations remplacées par la synthèse d’un dossier de presse » ou encore « d’examens de quatre heures ramenés à une ». Quand ils n’évoquent pas tout simplement le fait que les examens sont « donnés »….

Sur les 85 universités françaises, seules 35 ne sont pas concernées par ces aménagements d’examens. Elles n’ont absolument pas été touchées par les blocages et pour elles, les examens se dérouleront comme à l’accoutumé.

Pour les 50 autres, soit la majorité, on est en droit de se poser des questions sur les diplômes délivrés