Nicolas Sarkozy : "La violence à l’intérieur de l’institution scolaire, envers les professeurs et les élèves est intolérable

Hier sur Public Sénat, dans un discours très musclé tenu sur la sécurité, le président de la République a notamment évoqué sa position et ses solutions pour lutter contre les violences scolaires actuelles.

Le ton est donné par Nicolas Sarkozy : « Nous allons sanctuariser les établissements scolaires. La violence à l’intérieur de l’institution scolaire, envers les professeurs et les élèves est intolérable car elle touche à ce qu’une société a de plus précieux : ses enfants qui portent son avenir ». Retour sur les principales mesures évoquées par le Président pour assurer la sécurité dans l’enceinte des établissements scolaires.

Tout d’abord une mesure destinée à assurer la protection des enseignants : « l’intrusion dans un établissement scolaire sera désormais considérée non plus comme une infraction passible d’une simple contravention mais comme un délit ». C’est très clairement que le chef de l’Etat a annoncé que « les violences commises sur un agent de l’Education nationale constitueront à l’avenir des circonstances aggravantes non seulement quant elles se produisent à l’intérieur de l’établissement mais également lorsqu’elles sont commises à l’extérieur de l’établissement si elles sont en lien avec la mission des enseignants. Ce sera par exemple le cas d’un professeur agressé dans les transports en communs ».

Seconde proposition : un diagnostic de sécurité pour les 184 établissements les plus sensibles. Plus encore, la légitimité sera donnée aux personnels de direction et d’encadrement de vérifier que leurs élèves ne transportent pas d’armes : ces personnels « recevront une habilitation spécifique qui leur permettra de faire ouvrir les cartables et les sacs, et si l’élève détient une arme, d’en tirer toutes les conséquences ».
Vient s’ajouter la proposition de mettre à disposition des recteurs d’académie « une équipe mobile d’agents ». Cette dernière épaulera « sur un plan pédagogique les chefs d’établissement en cas de difficultés ponctuelles relatives à la discipline dans un lycée ou un collège ». Et en complément de cette équipe, des policiers à la retraite mais aussi des personnes volontaires, expérimentées et qualifiées, venues d’horizons divers seront affectés à des missions ponctuelles particulièrement à la sécurisation des établissements scolaires et de leurs abords. Le recrutement sera ouvert à tous les citoyens sur la base d’un test d’aptitude physique et morale, à l’image de ce qui se pratique avec succès pour les pompiers volontaires. Ces volontaires bénéficieront d’une formation adaptée. Leur mission sera double : surveillance des sites sensibles, maintien d’un contact étroit et permanent avec les collégiens et les lycéens ».

Quoi d’autre pour renforcer la sécurité ? L’installation de dispositifs de vidéo surveillance dans les établissements scolaires. Le chef de l’Etat tient à cet outil qui selon lui, « ne menace pas les libertés ». La vidéo surveillance « protège la liberté de se déplacer et d’aller et venir dans son quartier en toute sécurité ». Sujet à méditer ?

En tous cas, le site www.lepost.fr, rapporte qu’il y a quelques années « Nicolas Sarkozy tenait un tout autre discours… » sur les violences scolaires.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.