Le député UMP Benoist Apparu, porte-parole d’une mission parlementaire, a présenté hier mercredi son rapport sur la réforme des lycées. Il propose notamment une seule classe de seconde à la fois générale et technologique, deux classes de première (générale et technologique), avant l’apparition de véritables filières en terminale. La mission prône également des stages de remise à niveau l’été pour éviter de redoubler, un baccalauréat plus « resserré », et 30 heures de cours par semaine auxquelles s’ajouteraient cinq heures permettant de faire les devoirs en classe.

De son côté, Richard Descoings remettra ses conclusions le 11 juin prochain, après six mois de consultations et de visites sur le terrain. Le directeur de Sciences-Po Paris a déjà indiqué qu’il entendait concentrer ses propositions sur l’orientation des lycéens, la rénovation de la voie technologique, le rééquilibrage des séries du lycée général (littéraire, économique et social, et scientifique) et la maîtrise des langues.

Dans le même temps, sept syndicats (le Snes-FSU, le Snep-FSU, le SNCL-Faen, Sud Education, le Snalc-Csen, le SNFOLC, et la CGT-Education) ont demandé, dans une lettre commune à Xavier Darcos, l’abandon des 123 expérimentations de la réforme du lycée programmées pour la rentrée 2009. « La réforme du lycée que vous aviez prévue a été massivement rejetée pas nos organisations, les personnels et les lycéens en novembre et décembre », écrivent les signataires qui regrettent que le ministère engage « une expérimentation sur ce qui a été précédemment rejeté ».

Sources : AFP, les Echos, lePoint.fr, France Info, Libération, l’Express.fr, TF1, Europe 1,letudiant.fr, EducPros.fr, le Progrès, RTL.fr, AEF