Bien avant Richard Descoings, qui rendra ses conclusions sur le lycée le 11 juin, les parlementaires ont rendu leur copie aujourd’hui. Ou plutôt leurs copies. UMP et PS n’ayant pas réussi à s’accorder, les deux députés co-présidents de la mission d’information parlementaire sur la réforme du lycée, Benoist Apparu pour l’UMP et Yves Durand pour le PS, ont remis chacun une proposition différente. Une des mesures présentées par Benoist Apparu retient l’attention : limiter à 35 h le temps de travail hebdomadaire des lycéens. Devoirs à la maison compris !

Devoirs à la maison ? Bien sûr, il faudrait un peu travailler en dehors des cours. Cinq heures par semaine seraient dédiées à cela dans le projet du député. Ce qui semble peu. Mais, et là réside sa grande originalité, les devoirs à la maison ne se feraient plus à la maison ! Les cinq heures de devoirs se feraient au lycée, elles feraient partie intégrante de l’emploi du temps des élèves, qui auraient à côté de cela, trente heures de cours traditionnels. Ainsi, 30+5 font bien les 35h préconisées !

Pour nous, les anciens, ayant connu des emplois du temps de lycée plus proches des 50 heures que des 35, cela laisse rêveur ! Mais si un tel projet aboutissait, ne risquerait-il pas finalement de nuire aux apprentissages ? Comment y intégrer les lectures par exemple ? Amis enseignants, nous avons besoin de vos lumières et de vos réflexions ! A vous de prendre la parole…