Violence à l’école : polémique sur les propositions ministérielles

Les mesures proposées pour lutter contre l'introduction d'armes dans les établissements scolaires suscitent une majorité de réactions négatives.

Après l’agression d’une enseignante dans un collège de Haute-Garonne il y a une semaine, le ministre de l’Education a multiplié les propositions destinées à lutter contre l’introduction d’armes dans les établissements scolaires.

Xavier Darcos a ainsi évoqué la mise en place de portiques de sécurité, comme « cela se fait dans beaucoup de pays ». Il souhaite en outre que les professeurs et l’ensemble du personnel puissent fouiller les cartables des élèves suspects.

Le ministre a également déclaré vouloir étudier la possibilité de créer, auprès des recteurs, une force mobile d’agents qui pourront intervenir dans les établissements. Ces agents assermentés seraient spécialement formés pour constater des délits, confisquer des armes ou procéder à des fouilles si besoin. Enfin, il suggère de donner le statut de policiers aux chefs d’établissement ou aux inspecteurs d’académie.

Ces mesures doivent être proposées mercredi, lors d’une réunion qui rassemblera les représentants des parents d’élèves, des départements, des régions et des chefs d’établissement. En attendant, elles suscitent un grand nombre de réactions négatives, tant chez les syndicats de l’enseignement que chez les politiques.

La plupart des commentaires estiment notamment qu’il serait plus judicieux d’augmenter le nombre des surveillants. Le Snes-FSU regrette en outre que Xavier Darcos « passe sous silence ce qui constitue l’essentiel de la violence en milieu scolaire : les incivilités, les conflits entre élèves et les agressions verbales », contre lesquels les portiques de sécurité et les fouilles ne sont d’aucune utilité.

Sources : AFP, le Figaro, Libération, nouvelObs.com, Reuters, les Echos, AP, le Parisien, Ouest-France, Sud-Ouest, le Progrès, lePoint.fr, France Info, Europe1, RTL, laDépêche.fr, MediaPart, M6.fr, Rue89, France2.Fr

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.