Patrick Hetzel : relier l’université à l’entreprise

Economiste de formation, Patrick Hetzel a toujours souhaité s’impliquer pour agir. Aujourd’hui Directeur général de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle, il entend plus que jamais tisser un lien entre université et monde du travail.

« J’ai la conviction profonde que les individus peuvent toujours modifier le cours des évènements. Quels que soient les systèmes dans lesquels j’évoluais, j’ai donc toujours souhaité me comporter comme un acteur, plutôt que comme un consommateur ». Dans cet esprit, Patrick Hetzel, fils de restaurateurs alsaciens aujourd’hui à la retraite, s’investit dès son arrivée à l’université dans l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg. Il en devient président en 1985. « Elle gérait alors directement un restaurant universitaire et jouait un rôle très important dans l’animation de la vie étudiante sur le campus ».

Le parcours universitaire

Patrick Hetzel est alors élève de l’Institut d’études commerciales. Ses études achevées, un doctorat ès sciences de gestion en poche, le futur directeur de l’enseignement supérieur entame une carrière d’enseignant chercheur au sein des universités Jean Moulin à Lyon et Robert Schuman à Strasbourg. En 1999, il arrive à Paris II. « Cette mutation s’accompagne pour moi d’un moment fort, puisque je fonde et deviens le premier directeur du Largepa, le laboratoire de recherches en gestion de cette université ». Pendant toute cette période universitaire, Patrick Hetzel multiplie les contacts avec l’étranger. De la Pologne aux Etats-Unis, en passant par la Chine, l’Autriche, l’Allemagne ou l’Italie, il enseigne au fil des ans dans une quarantaine de pays. « S’ouvrir à l’international me semble aujourd’hui fondamental. Car la question de l’enseignement supérieur et de la recherche ne plus être traitée à l’aune du seul hexagone ».

Université et emploi

En 2005, Patrick Hetzel change complètement d’univers pour devenir recteur de l’académie de Limoges. Il découvre alors une région qu’il connaissait peu, en même temps que l’exercice d’une nouvelle fonction. « Je la considère comme une très belle mission de la République. En s’y investissant, on peut montrer que l’administration n’est pas un monstre froid, mais qu’elle peut, au contraire, être humaine. » De ce séjour limousin, Patrick Hetzel garde le souvenir enthousiaste d’un travail d’équipe, mené au plus près du terrain et des gens, et d’une terre attachante, d’une grande richesse humaine, viscéralement ancrée dans les valeurs de la République et de l’école. « J’en ai aussi tiré une plus grande connaissance de réalités sociétales et sociales auxquelles vous n’avez pas forcément accès quand vous enseignez à Paris II ». Simultanément, le recteur qu’il est devenu est nommé par le Premier ministre à la présidence de la commission du débat national Université-Emploi. « Pendant six mois, nous avons organisé des auditions toutes les semaines, pour aboutir à un rapport dont bon nombre de conclusions ont trouvé leur application dans le plan licence ou la loi LRU ».

DGES

Dernière étape en date, Patrick Hetzel devient, l’an dernier, Directeur général de l’enseignement supérieur, après avoir été conseiller du Premier ministre. « Se retrouver à la tête de l’enseignement supérieur, alors qu’autant de réformes sont en cours, se révèle évidemment passionnant ! ». Mais pas de tout repos : pour sa première année d’exercice, il doit en effet faire face à un fort mouvement de protestation, au sein d’un monde universitaire qu’il connaît bien, mais dont il n’attendait pas forcément une réaction aussi vive. « Cela impose de déployer une énergie importante, de combiner le calme des vieilles troupes et la pédagogie. Mais, quand je regarde la façon dont les choses se passent, je me dis que je parviens à mettre en œuvre des choses auxquelles je suis attaché ». Depuis peu, le poste a changé d’appellation. L’insertion professionnelle est venue s’y ajouter. Patrick Hetzel y voit l’aboutissement d’une logique : « Ce fil ne s’est jamais rompu. Depuis la création du Largepa, en 99, les relations avec les entreprises et le monde de l’emploi ont toujours fait partie de mes priorités ».

Patrick Lallemant

Patrick Hetzel en cinq dates

1985 : accède à la présidence de l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg
1999 : enseigne comme professeur à l’université de Paris II
2005 : nommé recteur de l’académie de Limoges
2006 : préside la commission du débat national Université-Emploi
2008 : devient Directeur général de l’enseignement supérieur

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.