[Decryptimages], outil pédagogique pour comprendre l’image

[Decryptimages]1, un grand portail d’éducation aux images, vient de naître. Dirigé par Laurent Gervereau2, par ailleurs président de l’Institut des Images3 partenaire de ce nouveau site Internet avec la Ligue de l’Enseignement4, il propose aux éducateurs de se former à l’analyse des images.

Vous promouvez depuis plus de vingt ans et via différents supports le décryptage de tous les types d’image. Pourquoi ce nouveau portail pédagogique ?

Ce site est né de deux nécessités. La première : réactualiser une sélection de travaux précédemment réalisés pour des outils numériques qui n’apparaissaient plus en ligne (imagesmag.net, imageduc.net, primages.net). La seconde : mettre en accès libre et gratuit toute une collection de modules de décryptages thématiques (décrypter les images, décrypter la photo, décrypter un film) réalisés à l’origine sur disques numériques. Partant de cette offre très conséquente, des développements nouveaux ont été lancés, dont un portail des sites consacrés à l’analyse des images. Cela a permis la création d‘un vrai lieu central d’éducation aux images à destination de tous les publics (francophone et au-delà) et, tout particulièrement, des enseignants.

Vous soulignez « un manque grave de formation des éducateurs en matière d’éducation aux images », quel est l’enjeu de cette formation ?

L’Internet et le principe de l’écran unique ont profondément bousculé le rapport des individus à l’image. Les enseignants se retrouvent face à des élèves qui, pour la plupart, ont délaissé la culture du papier au profit de celle de l’écran. Or la circulation planétaire (et simultanée) des images crée une confusion générale, un amalgame d’époques et de contextes dans lequel il est difficile, sans repère, d’y voir clair. Nous sommes au cœur d’une guerre mondiale médiatique dont l’influence sur les comportements de populations d’âges variés est énorme. Plus que jamais, la connaissance et la prise de recul sont indispensables. Les enseignants ont, en la matière, un rôle capital à jouer.

Précisément, vous consacrez une large partie à la formation des éducateurs, comment s’articule-t-elle ?

Nous avons conçu cette partie dans la volonté d’y développer des outils de natures très différentes. Pour l’heure, à son stade d’amorce, elle comporte des conseils, des cours de formation (filmés) en ligne, des modules d’analyse spécifiques, des textes de décryptage… Cette partie a vocation à permettre l’échange et le rapprochement d’expériences. C’est pourquoi nous souhaitons que des pédagogues d’horizons divers y contribuent et que les internautes y débattent. À en juger par le nombre de demandes que je reçois, les enseignants sont déjà totalement convaincus de la nécessité absolue d’une éducation aux images. Le problème est qu’ils manquent de méthodes d’analyse et plus largement de repères dans l’histoire générale du visuel.

Quels conseils généraux donnez-vous aux enseignants ?

Il existe trois éléments simples, mais essentiels. Le premier : redonner la profondeur du temps. L’écran unique crée un effet d’actualité absolue qui gomme les différences de contextes et d’époques. Le deuxième : expliquer la nature même du support. Une peinture n’a pas le même sens, la même histoire, le même poids ni le même rôle qu’une photo de cette peinture, la reproduction de cette œuvre sur un timbre-poste ou encore l’apparition de cette toile dans un film… Le troisième enfin : faire comprendre que les images, si fortes soient-elles, sont extrêmement fragiles. Il suffit de changer ce qui les accompagne (musique, légende, contexte…) pour en modifier le sens. Une image n’a pas de valeur en soi si l’on ne mène pas un travail d’enquête approfondi autour d’elle.

Propos recueillis par Marie-Laure Maisonneuve

(1) Voir le portail 
(2) Voir le site personnel de Laurent Gervereau 
(3) Voir la page de présentation de l’Institut des Images 
(4) Le site internet de la Ligue de l’enseignement. 

Comment utiliser ce site ?

[Decryptimages] comporte deux grandes parties, les analyses et les références, accessibles via un système complet d’entrées (thèmes, tranches d’âges, modules). Il offre notamment tout un corpus d’images libres de droits à disposition des éducateurs, et des collaborations gracieuses de créateurs (parfois accompagnées de témoignages). Ainsi, on peut aller y piocher des repères généraux, des outils pratiques comme des analyses, souvent inédites.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.