Pascale Pombourcq : ‘pour ce programme de seconde, la façon de procéder a été caricaturale’

Les nouveaux programmes de mathématiques de seconde seront publiés début juin. Ils ont fait l’objet d’une vive polémique de la part des mathématiciens, mais il semble qu’ils seront entendus. Pascale Pombourcq, présidente de l’APMEP1, revient sur les raisons de cette polémique et nous explique quelles sont les perspectives des futurs élèves de S.

Le nouveau programme de maths de seconde a été soumis aux mathématiciens. Leurs revendications vont-elles être prises en compte ?

La consultation a pris fin le 15 mai. Les programmes sont actuellement en cours de réécriture, et nous savons qu’il y aura des vecteurs et de la géométrie, en particulier de la géométrie dans l’espace. Mais nous ne savons pas dans quelles proportions pour l’instant. Nous le saurons bientôt, puisque ces programmes doivent passer devant le CSE (Conseil Supérieur de l’Education) début juin.

Pourquoi ce projet de nouveau programme a suscité de telles inquiétudes chez les professeurs de mathématiques ?

Ce projet est en fait très proche de celui qui devait être présenté le jour où Xavier Darcos a annoncé (en décembre dernier ndlr) le report de la réforme de la classe de seconde à la rentrée 2010. L’ancien projet consistait en un programme de tronc commun, accompagné de modules (suivant le système prévu par la première mouture de réforme du lycée, retirée ensuite par le ministre ndlr). Or, seul le programme de tronc commun a été conservé dans le nouveau projet soumis et c’est ce qui a fait se soulever la communauté mathématique -à côté du problème des délais. Car pour ce programme de seconde, la façon de procéder a été caricaturale : présenter un nouveau programme début avril, soumis à consultation, puis réécrit fin mai, début juin pour une rentrée en septembre, on n’a jamais fait pire. Le programme que l’on nous a présenté était donc tout simplement le tronc commun issu de l’ancien projet, mais sans les modules. Et là, nous nous sommes sérieusement inquiétés pour l’avenir des futurs scientifiques.

Les modules avaient complètement disparu ?

Oui, presque tous. L’Inspection générale avait prévu 7 thèmes de modules, dont certains, comme la cryptographie et les phénomènes d’évolution ont certes été repris dans le programme soumis à consultation. Mais les autres modules ont disparu. Il restait donc un programme incomplet. Il manquait la cohérence du projet initial. C’est pourquoi nous nous sommes battus pour que soient réintroduites certaines notions essentielles.

Après la seconde, les nouveaux programmes de mathématiques de première et de terminale entreront à leur tour en vigueur. Avez-vous eu déjà quelques informations quant à leur teneur ?

Oui, nous savons déjà, pour ce qui est des nouveaux programmes de première et de terminale, qu’ils ne seront quasiment pas modifiés, ou juste à la marge. Les modifications majeures concernent la seule classe de seconde, et les modifications minimes apportées aux programmes de première et de terminale –qui seront d’ailleurs publiées en même temps que celles pour la seconde- ne seront pas soumises à consultation.

Les programmes actuels de première et de terminale vous semblent-ils contenir les éléments nécessaires à une culture mathématique suffisante pour les élèves de S ?

Oui, j’aime beaucoup ces programmes, le seul problème, c’est qu’il nous faudrait une demi heure de plus hebdomadaire. Mais ce sont des programmes très riches, qui préparent parfaitement les élèves aux diverses études scientifiques.

Mais assurer le lien entre ces anciens programmes et le nouveau programme de seconde ne sera-t-il pas difficile ?

En effet, ce lien est problématique, car la réforme du lycée n’étant pas encore sortie, on ne sait pas ce que deviendront la première et la terminale en 2010. Comment assurer une continuité dans ce cas ? La génération 2009 est sauvée, mais après ? D’un autre côté, il fallait bien revoir le programme de seconde pour que les 3e actuels puissent suivre l’an prochain. Cependant, ce que nous avions suggéré, c’était de faire un toilettage du programme de seconde pour la rentrée prochaine, et d’avoir un vrai temps de réflexion pour une refonte du programme de seconde en 2010, avec cette fois la connaissance du cycle terminal prévu par la réforme.

Dans ce contexte, peut-on rester optimiste pour les élèves de seconde qui seront en S à la rentrée 2010 ?

Oui, si la géométrie et les vecteurs sont bien présents dans les programmes de seconde, on peut être optimiste pour eux. Néanmoins, nous sommes en suspens pour le moment, nous attendons les conclusions de Richard Descoings.


(1) Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.