Universités : positions contrastées

La Conférence des présidents d'université appelle à la reprise des cours. Mais la coordination nationale se prononce pour la poursuite du mouvement.

« Il y a eu suffisamment d’avancées pour considérer qu’il est temps de reprendre les cours. » Par la voix de Lionel Collet, son président, la Conférence des présidents d’université souhaite voir enseignants et étudiants regagner les amphis, après dix semaines de protestation contre les réformes de l’enseignement supérieur.

Dans une conférence de presse organisée hier, le président de Lyon 1 a notamment souligné les acquis de ces deux mois et demi de mouvement : « La non-suppression d’emplois, la réécriture du décret sur les enseignants-chercheurs, le report d’un an de la réforme sur la formation des maîtres : tout n’a pas été obtenu, mais beaucoup ».

Pour la CPU, ne pas reprendre les cours avant mi-avril mettrait en péril l’année universitaire. Plus fondamentalement, « l’université prend(rait) le risque de s’affaiblir en laissant partir des étudiants vers des établissements privés ou vers les filières sélectives ».

L’appel a toutefois peu de chance d’être entendu. Pour la coordination nationale des universités, les présidents des facultés n’ont en effet « aucune légitimité à décréter la reprise des cours ». Estimant qu’aucune de ses revendications n’a, pour l’heure, été satisfaite, elle appelle au contraire à « poursuivre la lutte et à mener les actions nécessaires à son amplification et à son succès ».

La position du Snesup-FSU est identique. Le principal syndicat de l’enseignement supérieur souhaite l’amplification du mouvement. Une nouvelle journée nationale de manifestations est prévue demain.

Sources : AFP, les Echos, Libération, le Progrès, le Monde, AEF, ActuaLitte.com, EducPros.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.