Université : année ‘récupérable’

La ministre de l'Enseignement supérieur estime que, malgré huit semaines de perturbations, l'année universitaire peut encore être sauvée.

Valérie Pécresse juge l’année universitaire « tout à fait récupérable  » avec un objectif de qualité des diplômes inchangé, « dès lors que les rattrapages se mettent en place à partir de cette semaine ». Interrogée ce matin sur RTL, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche reconnaît toutefois que la situation est loin d’être uniforme et qu’il faudra traiter les établissements au cas par cas.

Valérie Pécresse compte proposer plusieurs pistes aux présidents d’université, qu’elle recevra cette semaine : « Il y aura des possibilités de rattrapages pendant les vacances (de Pâques), il y aura aussi des mises en ligne de cours ». Concernant les examens, la ministre admet cependant qu’il y aura « sans doute un décalage pour permettre aux étudiants de rattraper les cours ».

Plus globalement, alors que le mouvement entre dans sa neuvième semaine, Valérie Pécresse estime qu’ « aujourd’hui, la tendance est à la reprise des cours est à la baisse des perturbations (…) parce que le gouvernement apporte des réponses et qu’il y a de moins en moins de sujets de tension qui concernent l’université  ».

De fait, la Conférence des présidents d’université a lancé un appel à la reprise des cours en fin de semaine dernière. La coordination étudiante a toutefois lancé ce week-end un nouvel appel à la radicalisation du mouvement. Enfin, la coordination nationale des universités ainsi qu’une intersyndicale (FSU, CGT, Solidaires, FO, Sauvons l’université, Sauvons la recherche et Unef) appellent à une nouvelle journée de manifestations jeudi.

Sources : RTL, le Parisien, AFP, lePoint.fr, nouvelObs.com, ActuaLitté.com, AP, AEF, EducPros.fr

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.