Après avoir reçu mardi soir le bureau de la Conférence des présidents d’université (CPU), Xavier Darcos a poursuivi hier ses rencontres avec divers acteurs du monde éducatif. Un projet de circulaire relatif à l’ « offre de stages pour les étudiants en master se destinant aux métiers de l’enseignement » a notamment été proposé aux organisations syndicales.

Au cœur des discussions, selon l’entourage du ministre, « le temps d’activité du jeune enseignant » et la « nature de l’offre de formation continue » qui lui sera proposée dans le cadre de la réforme. Les revalorisations de carrière liées à sa mise en place, la possibilité d’accorder une décharge de service aux enseignants stagiaires, l’organisation des 108 heures de stage, les missions de la commission de suivi de la masterisation ou le caractère transitoire de la réforme font également l’objet de tractations.

Interrogé hier après-midi à l’Assemblée nationale, Xavier Darcos s’est voulu rassurant : « La formation professionnelle ne disparaît pas, bien au contraire », puisque les jeunes enseignants continueront à être formés « en alternance ». Il n’a en revanche pas évoqué la possibilité d’un report de la réforme, qui doit entrer en vigueur dès 2010.

Lundi, le ministre de l’Education s’était dit « relativement optimiste » sur l’obtention d’un accord « dans les jours qui viennent » avec la CPU et la Conférence des directeurs d’IUFM. Un peu plus tôt, une « Coordination sur la formation des enseignants » avait demandé le retrait de la réforme.

Sources : AFP, AEF, nouvelObs.com