La voie professionnelle fait peau neuve

A la rentrée 2009, les élèves engagés dans un cursus professionnel seront les premiers à bénéficier des nouvelles dispositions1 prises par la DGESCO pour élever leur niveau de qualification, limiter leur décrochage et à terme, améliorer leur insertion. Une rénovation axée sur une logique de parcours individualisé.

Ouverture des classes de 2nde professionnelle, création de champs professionnels, accès aux certifications intermédiaires, mise en place de passerelles et d’un accompagnement personnalisé… La rentrée scolaire 2009 sera celle du changement pour la voie professionnelle et les élèves qui s’y destinent. Une nouvelle donne « attendue et salvatrice », aux yeux de Christian Lage, secrétaire général du SNETAA, premier syndicat de l’enseignement professionnel public.

Le bac pro en trois ans

Première nouveauté, la création d’un parcours de référence en trois ans2 pour obtenir le baccalauréat professionnel. « À la fin de la 3ème, les élèves pourront intégrer directement une 2nde professionnelle, première année du nouveau cycle. Là, ils devront choisir parmi dix-neuf champs professionnels en lien avec un ou plusieurs bac pro, ou parmi vingt spécialités pour les sections rattachées à aucun champ. Ils auront alors trois années pour affiner leur choix », explique Christian Lage. Les collégiens en fin de 3ème qui préféreront un parcours en deux ans pourront s’orienter en première année de CAP ou en première année de BEP pour les quatre formations maintenues3. Avec, pour chacun des trois choix (bac pro, CAP et BEP), la possibilité de suivre le cursus sous statut scolaire ou par apprentissage4.

Certifications intermédiaires

« Cette réforme vise d’une part à réduire le nombre de jeunes sortant du système sans qualification et d’autre part à élever le niveau de qualification du plus grand nombre », rappelle le responsable syndical. Ainsi, à différents stades de leur parcours, les jeunes pourront-ils, via différentes passerelles : soit bifurquer vers l’enseignement général et technologique (l’autre sens est également possible), soit passer d’un cycle de la voie professionnelle à un autre. Et notamment de la 2nde professionnelle à la 1ère année de BEP. Avec, dans tous les cas, la possibilité d’obtenir des certifications intermédiaires (BEP rénové ou CAP) qui, si elles ne sont pas indispensables pour se présenter au bac pro, constituent un « parachute » pour intégrer directement la vie active ou repasser ultérieurement l’examen.

Accompagnement personnalisé

Si la rénovation de l’enseignement professionnel tend ouvertement à conduire les jeunes les plus motivés « le plus loin possible, du CAP au bac pro, du bac pro au BTS et du BTS à la licence pro », elle s’intéresse aussi aux élèves susceptibles d’être confrontés à des difficultés. Ainsi, un accompagnement personnalisé de 2h30 par semaine sera mis en place, dans chaque division, à l’attention de ceux qui rencontreront des freins dans les apprentissages généraux comme dans l’élaboration de leurs projets. Il sera également utilisé pour faciliter les adaptations des élèves qui choisiront de changer de cycle en cours de cursus.

« Mais attention », prévient Christian Lage, « en visant une meilleure certification et une meilleure insertion professionnelle pour un maximum de jeunes, on sous-entend que la sélection va s’accentuer. Pour obtenir une place, le degré de motivation sera décisif ». Et de plaider, précisément dans ce but, en faveur d’une meilleure information des élèves… dès la classe de 5ème.

                                                Marie-Laure Maisonneuve

(1) A consulter sur Eduscol 
(2) 2nde pro + 1ère pro + terminale pro, au lieu des 4 années actuellement nécessaires : 2 ans de BEP + 2 ans de bac pro
(3) Carrières sanitaires et sociales, conduite et services dans le transport routier, métiers de la restauration et de l’hôtellerie, optique lunetterie.
(4) Consistant en la préparation d’un diplôme et d’un seul, le baccalauréat professionnel en contrat d’apprentissage n’est pas concerné par les champs.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.