« Tu n’y arrives pas… nous sommes là ! ». Le slogan est percutant et la promesse alléchante. Faismesdevoirs.com fait les devoirs de l’élève…à sa place. Le principe est simple : l’élève scanne le problème et l’envoie au site. De 24 à 72 heures plus tard, la réponse arrive par email. Et cela fonctionne pour toutes les matières, de la sixième à la terminale.

A la tête de l’entreprise, Stéphane Boukris, 25 ans, ancien étudiant en école de commerce, assume le « côté insolent, provocateur, tendancieux » de la démarche. « En tout cas, c’est légal », précise-t-il, à toutes fins utiles. Et certainement lucratif : le service coûte 5 euros pour la résolution d’un simple exercice, 10 euros pour un plan de dissertation, et peut aller jusqu’à 80 euros pour un exposé plus complexe.

Pour résoudre les problèmes soumis par les cancres ou les fainéants, le créateur du site a recruté des étudiants « au sein des meilleures écoles : HEC, Essec, Ponts et chaussées ». Plus surprenant, Stéphane Boukris ajoute avoir « reçu des offres de collaboration de la part de professeurs de l’éducation nationale » et insiste sur la vertu « pédagogique » du site en expliquant que chaque corrigé est accompagné de commentaires et d’annotations.

Un an après Note2be, ce nouveau site créé la polémique au sein de l’Education nationale et ce, avant même son lancement, prévu le jeudi 5 mars.

Sources : lemonde.fr, leparisien.fr et France-info.com