Le Québec lutte contre l’intimidation à l’école.

Le plan « l’intimidation, ça ne passe pas avec moi », a été mis en place par des écoles québécoises

A la suite de la disparition d’un enfant qui aurait fugué pour fuir ses intimidateurs, le plan « l’intimidation, ça ne passe pas avec moi » a vu le jour au Québec. Institué dans 11 écoles de la commission scolaire Marie-Victorin de Longueuil, ce plan vise à faire face au racket, à l’intimidation, aux violences physiques et au harcèlement psychologique en milieu scolaire.

Des outils de lutte contre les diverses formes de l’intimidation seront mis à la disposition des élèves, du personnel scolaire et des parents. Pour les enfants, l’enjeu est de développer leurs habiletés sociales et de les former à la résolution de conflit. Seront aussi proposés des ateliers de gestion de la colère et des boîtes à questions. Un système d’activités « récompenses » est prévu afin de valoriser les bons comportements. Pour le personnel, qu’il soit enseignant ou des services de garde, il s’agit de les aider à détecter les situations d’intimidation pour y réagir efficacement. Les parents aussi assisteront à des actions d’éducation.

La ministre de l’Education Michelle Courchesne souhaite pouvoir développer cette initiative au plus vite à l’échelle du Québec. Une étude montre que 10% des élèves sont l’objet d’actes d’intimidation et que 15% des absences seraient liées à la crainte d’en être victime.

Sources : canoe.com, newswire.ca, rue-des-livres.com, radio-canada.ca, le devoir.com

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.