Universités : Phédresse ou le parti-pris d’en rire

Vous connaissez tous Phèdre, vous connaissez tous Valérie Pécresse. Mais connaissez-vous Phédresse ?

Phédresse est née de l’imagination débridée de J.-Ph. Grosperrin, maître de conférences en littérature, qui a décidé de traiter sur le mode du pastiche la crise profonde que traverse l’université actuellement, marquée par un dialogue rompu entre les universitaires et leur ministre de tutelle.

J.-Ph. Grosperrin a repris certains des vers les plus célèbres de Phèdre, et les a transformés à sa façon, il faut en convenir particulièrement hilarante.

Aux tragiques échanges de la pièce de Racine, il substitue ceux de Phédresse et d’Hydarcos

1 commentaire sur "Universités : Phédresse ou le parti-pris d’en rire"

  1. occasionnelle  21 février 2009 à 21 h 49 min

    Piquant ! et ça convient parfaitement à la situation.Signaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.