Enseignants-chercheurs : du neuf avec l’ancien

La médiatrice nommée dans le cadre de la réforme du statut des enseignants-chercheurs va rédiger un nouveau texte sur les bases de l'ancien.

Le décret modifiant le statut des 57.000 enseignants-chercheurs sera « retravaillé » lors d’une période de concertation de deux mois, qui sera suivie de négociations avec les organisations syndicales. C’est ce qu’a annoncé hier Claire Bazy-Malaurie, à l’issue de sa première rencontre avec les membres de la communauté universitaire.

La médiatrice nommée par Valérie Pécresse a indiqué vouloir « construire un texte nouveau », précisant toutefois qu’il « sera probablement sur les bases du texte actuel, avec des aménagements ». La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a par ailleurs confirmé que le nouveau statut « entrera en vigueur pour l’année 2009-2010 ».

Côté syndicats, les réactions sont partagées. Le Snesup-FSU avait décliné l’invitation, qualifiée de « mascarade ». Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT, estime être à « un tournant ». Yves Markowicz, cosecrétaire général de Sup’Recherche Unsa constate également une ouverture. Il souligne toutefois le caractère « extrêmement limité » de la mission de la médiatrice. De son côté, la coordination nationale des universités a appelé à une nouvelle journée de manifestations, le jeudi 19 février. Elle affirme désormais représenter 79 établissements d’enseignement supérieur, dont 67 des 85 universités françaises.

Enfin, la Conférence des présidents d’universités (CPU) a demandé « le rétablissement des postes supprimés », afin de permettre à la médiation sur le décret des enseignants-chercheurs de se dérouler dans un « climat de confiance ».

Sources : AFP, la Tribune, le Monde, nouvelObs.com, AP, 20minutes.fr, le Figaro, Libération, les Echos, AEF, EducPros.fr

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.