C’est en tous cas ce que laisse penser le rectorat de Créteil ! Pour pallier la pénurie d’infirmières scolaires en Seine-Saint-Denis, le recteur a en effet lancé (AEF, 04/02) un « plan d’action » visant à rendre ces postes « plus attractifs » et à « améliorer les conditions de travail ». Avec par exemple une indemnité importante et une aide au logement. Presqu’une vie de princesse !