Les stages d’anglais organisés gratuitement à l’intention des lycéens volontaires pendant les vacances de février, de Pâques et d’été ont commencé ce matin pour les vacanciers de la zone A. L’initiative avait été annoncée par Xavier Darcos lors de la dernière rentrée scolaire, avec un objectif avoué : rendre tous les élèves bilingues à l’issue de leur scolarité.

A raison de trois heures par jour pendant cinq jours, les stages sont prioritairement encadrés par des enseignants volontaires, rémunérés en heures supplémentaires. Ils peuvent également être conduits par des assistants ou des locuteurs natifs recrutés spécialement pour l’occasion. Les élèves sont répartis par groupes, après évaluation de leurs besoins. L’accent est ensuite plus particulièrement mis sur une pratique orale de la langue étudiée.

Pour des raisons essentiellement matérielles, beaucoup d’établissements restent toutefois pour l’instant en dehors du dispositif. Le principal syndicat de chefs d’établissements, le SNPDEN-Unsa, qui regrette les délais impartis pour l’organisation du dispositif, a en effet lancé un mot d’ordre : « Pas de moyens, pas de stage ».

Par ailleurs, syndicats d’enseignants et associations de parents d’élèves jugent insuffisante la publicité assurée autour de cette opération. Le ministère table cependant sur « une montée en charge lors des prochaines vacances ».

Sources : AFP, le Figaro, ActuaLitté.com, Europe1.fr, France Info, les Dernières nouvelles d’Alsace, Sud-Ouest, Ouest France