eTwinning : le jumelage facile

Lancée en 20051, l’opération eTwinning2 de jumelage électronique entre établissements scolaires européens se développe à bonne allure sur le territoire francais3. Bien connue des collèges et des lycées, cette action demeure, à tort, peu pratiquée dans les écoles primaires…

Action transversale du programme Comenius4, eTwinning s’adresse à l’ensemble des écoles, collèges et lycées qui souhaitent nouer un partenariat scolaire avec un établissement européen implanté dans un autre pays que le leur. Ce jumelage via les TICE consiste en un travail à distance, d’élèves à élèves et d’enseignants à enseignants, autour de projets touchant à une ou plusieurs disciplines scolaires (langues vivantes, mathématiques, arts plastiques, SVT…). Il vise à développer la coopération pédagogique, la découverte, l’innovation et le partage dans une dynamique multilingue et multiculturelle.

L’inscription, première démarche

« L’action eTwinning propose deux types de services aux enseignants », explique Bernard Usé, correspondant académique eTwinning au CRDP de Poitou-Charentes5. « D’une part, l’accès à une base de données permettant de trouver un établissement partenaire compatible et d’autre part, la mise à disposition d’outils de collaboration TICE6 complémentaires à ceux fournis par les académies ». Ainsi, tous les établissements peuvent-ils y trouver leur compte : « eTwinning apporte des ressources7, des idées et un lieu virtuel de rencontre à des établissements qui se connaissent déjà8, détermine des appariements compatibles pour ceux qui, à l’inverse, possèdent les outils TICE, mais n’ont pas de partenaires et offre ces deux services combinés aux équipes éducatives qui n’ont rien de tout cela ». De fait, la marche à suivre pour s’impliquer dans un partenariat est très simple : « aller sur le portail européen et s’inscrire. Cet enregistrement initial détermine le bon déroulement des opérations sur la plateforme ».

Se fixer des objectifs

Si eTwinning permet aux établissements de s’impliquer dans des projets multilatéraux ambitieux susceptibles d’évoluer en dossier Comenius tel celui du Lycée Cordouan de La Rochelle qui travaille sur les changements climatiques en partenariat avec quatre lycées européens9, « il n’est pas nécessaire de chercher d’emblée la grosse usine à gaz », souligne Bernard Usé. « Un projet modeste, compact, étalé sur trois à six mois, peut être très porteur s’il est clairement identifié dès le départ. Le travail d’échange sur la gastronomie que mènent les élèves de l’école Saint-Exupéry de Poitiers10 avec des écoliers anglais dans le cadre de leur projet « Bon appétit », illustre très bien cela ». Correspondance électronique, échange de photos, de fichiers audio ou vidéo, visioconférence… « Ces collaborations s’adaptent d’autant mieux au premier degré que les enseignants y sont polyvalents et disposent d’une certaine souplesse d’organisation pour intégrer les échanges au temps de classe. Le tout est de se fixer des objectifs précis ».

Pédagogie de l’échange à distance

Mener à bien un projet eTwinning ne demande aucune compétence particulière. Seul impératif : veiller à la régulation des échanges. « L’échec d’un partenariat naît souvent d’une rupture dans la communication. Certaines équipes n’alimentent plus leur projet à la suite d’une banale non-réponse à un mail. », déplore le correspondant académique. « Or ces silences radio sont parfois le simple fait de vacances scolaires ! Il revient aux enseignants de trouver des combines usuelles11 qui permettent d’éviter les malentendus ».
Bien intégrée dans les milieux scolaires qui favorisent la pédagogie de projet, l’action eTwinning permet le déploiement d’une pédagogie de l’échange à distance12 qui contribue à alimenter trois grands champs de compétences développés dès l’école primaire : les TICE (dans l’objectif du B2i), les langues vivantes (présentes à partir du CE1) et l’ouverture culturelle (encouragée dès la maternelle). Autant de raisons, pour Bernard Usé, de se lancer le plus tôt possible dans ce qui tend à être «une correspondance naturelle ».

                                                   Marie-Laure Maisonneuve

(1) Par la Commission européenne dans le cadre du programme Education et formation tout au long de la vie (Life long learning programme). 
(2) Voir le site et plus particulièrement la présentation générale
(3) En 2008, la France est classée en deuxième position, derrière la Pologne, en termes d’inscriptions. Voir le portail européen de l’initiative eTwinning. 
(4) Voir l’article en pratique du 4 juillet 2008. 
(5) Voir le site de la Mission Académique aux TICE (MATICE).
(6) Chat, forum, galerie de photos, dépôts de fichiers, agenda, blogs, SPIP, courrier électronique… service de visioconférence (en janvier 2009)
(7) Informations, outils, matériels, documents…
(8) Dans le cadre d’un jumelage de collectivité à collectivité par exemple
(9) Cf. l’article « une démarche de partenariat européen au lycée Cordouan » sur le site de l’Académie de Poitiers.  
(10) Cf. la présentation vidéo des élèves de l’école St-Exupery de Poitiers.  
(11) Avis de lecture, accusés de réception…
(12) Voir le document « les points clé de la pédagogie à distance » 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.