Bientôt un musée de l’histoire ?

Ce nouveau projet annoncé par le chef de l'Etat suscite bien des remous. Le Monde consacrait samedi dernier un article à ce sujet.

« Nicolas Sarkozy, professeur d’histoire », c’est le titre de l’article de Thomas Wieder du Monde. L’objet du débat ? Le président de la République a récemment annoncé qu’il souhaitait « la création d’un musée de l’histoire de France ». Ses prédécesseurs ont certes créé des musées d’art, mais jamais de musée de l’histoire.

Il s’agirait donc d’une grande première. Ce musée serait une « galerie chronologique » qui représenterait une « fresque de la construction de l’Etat-nation de la France ». Autre grande première : le nouveau musée ne sortirait pas de terre. Pour limiter les dépenses en effet, il s’installerait dans un lieu déjà existant. En lice : l’Hôtel des Invalides, le château de Versailles, le château de Vincennes et l’Hôtel de la Marine à Paris. Réponse avant la fin 2009.

Les historiens ne se montrent guère favorables à la création d’un tel musée. Essentiellement parce que cette façon de présenter l’histoire est en contradiction avec la démarche scientifique.

Comme l’explique Gérard Noiriel, directeur d’études à l’Ehess, dans l’article de Thomas Wieder, « l’histoire ne se réduit pas à une collection de faits et de personnages. Pour les historiens républicains, comme Marc Bloch, elle devait d’abord forger l’esprit critique par la confrontation des sources ». La « galerie chronologique », on le voit, ne correspond pas à cette démarche.

Gérard Noiriel pose également une question très pragmatique : « Je me demande pourquoi on mettrait de l’argent dans un musée d’histoire voulu par le président alors qu’on tranche dans les crédits de l’université et du CNRS, où la recherche se fait de façon indépendante. »

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.