« Premier des services publics » avec 6,6 millions d’élèves et 350.000 enseignants, l’école communale « ne réussit pas à maintenir l’égalité des chances mais en accroît les inégalités ». C’est, en substance, ce qu’affirme un rapport récemment publié par la Cour des comptes.

S’appuyant sur une enquête réalisée auprès de l’administration centrale du ministère de l’Education nationale, 14 académies et 150 collectivités de toutes tailles, le document souligne le « flou budgétaire et comptable qui entoure les politiques éducatives des communes. »

Il constate, en particulier, un « manque de coordination et de concertation » avec l’Etat. Il faut donc veiller à ce que l’autonomie des collectivités territoriales reste compatible avec le principe d’égalité et de gratuité du service public.

Le rapport pointe ainsi de « grandes disparités d’équipement ». C’est, par exemple, le cas pour l’informatique, avec un taux d’équipement allant d’ « un ordinateur pour cinq élèves à un pour 138 élèves ». Les inégalités s’expriment aussi dans tout ce qui ressort de la mise en place d’une politique éducative : voyages pédagogiques, accompagnement face à l’échec scolaire, accès au sport ou à la culture…

Enfin, la Cour des comptes préconise de « résoudre le problème de la direction des écoles » alors que « 4.200 postes de direction d’école sont vacants ». Elle souligne également que l’école est « plus ou moins gratuite selon le lieu où on habite ».


Sources : AEF, le Monde, le Figaro, AFP, newspress.fr