Pierre Corvol : « que le Collège de France avance et rayonne ! »

À établissement d’exception, administrateur exceptionnel. À la tête du Collège de France1 depuis deux ans, Pierre Corvol, professeur de la chaire de médecine expérimentale et spécialiste mondial de l’hypertension artérielle, a choisi « d’ouvrir à la société » la prestigieuse institution…

On peut être un médecin à la renommée internationale, un chercheur émérite2 membre de nombreuses instances scientifiques3 et de sociétés savantes4. On peut accumuler les prix depuis 1973, les distinctions et les honneurs de la nation5. On peut être Pierre Corvol et avoir le sens des formules simples. Sa vocation première ? « Soulager l’humanité souffrante ». Son ambition pour le Collège de France ? « Qu’il donne à nos concitoyens les clés pour comprendre ce qui se passe dans le monde ».

Reconnu par ses pairs

Si l’idée de devenir médecin lui est venue assez tôt, « en classe de quatrième » dit-il, Pierre Corvol n’avait en rien prémédité l’ampleur de sa carrière en devenir. Etudes supérieures en faculté de médecine, internat aux Hôpitaux de Paris, l’étudiant se destine à la recherche. Un « post-doc » aux National Institutes of Health (Bethesda, USA), le conduit à s’intéresser de près à la rénine, une molécule à la structure alors mal connue et dont l’étude le mènera à des découvertes fondamentales6.

De retour en France, le scientifique obtient un doctorat en médecine et en 1971, intègre l’unité de recherche 367 de l’Inserm. Cinq années plus tard, Pierre Corvol est nommé professeur de médecine, praticien hospitalier au CHU Broussais Hôtel-Dieu, puis en 1982 directeur scientifique de l’U36 de l’Inserm. Premier Français à être récompensé par un Ciba Award aux USA pour ses travaux sur l’hypertension, le médecin reçoit alors, en 1985, l’une des deux reconnaissances majeures de sa carrière. La seconde étant, quatre ans après, son élection à la chaire de médecine expérimentale du Collège de France (qu’il a lui-même fréquenté en auditeur) succédant ainsi à Claude Bernard.

Mouvement perpétuel

Dans le parcours du professeur, on pourrait s’arrêter sur son mandat de président du conseil scientifique de l’Inserm ou ses années de praticien à l’hôpital européen Georges Pompidou… Ou l’écouter parler du Collège de France qu’il administre avec ferveur depuis 2006. « Y enseigner est un défi et une fierté de chaque instant. C’est un établissement unique au monde où les professeurs transmettent l’objet de leurs recherches en temps quasi réel. Ce qui demande d’aller au-delà de son cercle étroit de connaissances, pousse à creuser sans relâche, au risque de changer de direction et de se trouver parfois face à un auditeur plus expert que soi ! Ce sont les avantages d’un enseignement qui ne se duplique pas, du partage d’un savoir en mouvement ».

De fait, l’institution elle-même vit une belle évolution. « Dans quelques jours8, 8000m2 de nouveaux laboratoires vont officiellement étoffer les locaux du Quartier Latin et autant sont prévus pour 2010-2011 », se félicite Pierre Corvol. « En outre, nous avons engagé le Collège dans une démarche globale d’ouverture à la société. Cela via la création d’une plateforme multimédia permettant depuis deux ans de suivre cours, séminaires, colloques et conférences en podcasts audio et vidéo9, par l’ouverture de quatre nouvelles chaires d’enseignement10 et enfin par la signature de partenariats en accord avec l’esprit de la future fondation du Collège ».

Et l’humaniste de conclure : « j’apprécie la richesse des relations humaines que mes fonctions d’administrateur me permettent d’entretenir… Mais la vraie récompense est là : que le collège de France avance et rayonne ».

                                                Marie-Laure Maisonneuve

(1) Voir le site internet du Collège de France 
(2) L’équipe de Pierre Corvol est internationalement reconnue pour ses travaux sur le système hormonal rénine-angiotensine-aldostérone qui régule le métabolisme de l’eau et du sel et contrôle la pression artérielle. Ces recherches ont permis des avancées décisives dans la compréhension et le traitement de l’hypertension artérielle et des maladies cardiovasculaires.
(3) INSERM, Académie des Sciences, American Academy of Art and Sciences…
(4) European Society of hypertension, American endocrine Society, International Society of hypertension…
(5) Pierre Corvol est commandeur de l’Ordre national du Mérite et officier de la Légion d’honneur
(6) Il sera précurseur en matière d’études sur la génétique de l’hypertension artérielle
(7) Pathologie vasculaire et endocrinologie rénale
(8) L’inauguration aura lieu en février 2009
(9) 2 500 000 heures de téléchargement totalisées pour la seule année 2007.
(10) Création artistique, innovation technologique, savoirs contre pauvreté et développement durable

Pierre Corvol en cinq dates

1941 : naît à Boulogne-sur-Seine
1976 : entame sa carrière de professeur de médecine à la faculté Broussais Hôtel-Dieu (Paris VI)
1985 : obtient un Ciba Award for Hypertension Research
1989 : est nommé par ses pairs à la chaire de médecine expérimentale du Collège de France
2006 : est élu administrateur du Collège de France

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.