Commerciale de formation, elle a tout quitté pour étudier les lettres. Après avoir obtenu son agrégation, Elisabeth Russo a enfin exercé le métier de ses rêves : enseignante. Mais tout n’est pas toujours facile : à côté des réussites, elle se souvient aussi d’une année où avec une classe, le courant n’est jamais passé…

« Faire aimer un texte quand ce n’était pas gagné d’avance »…, est-ce la plus grande des satisfactions pour le professeur de lettres ?