La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité en appelle aux éditeurs scolaires pour assurer une « réelle représentation de la société ». Elle dénonce, en effet, les stéréotypes susceptibles d’alimenter les discriminations, présents en nombre dans les manuels utilisés au collège et au lycée.

L’étude de la Halde, réalisée entre juin 2007 et mars 2008, s’appuie sur les données analysées dans 29 manuels, contenant plus de 3000 illustrations, mais aussi sur des entretiens avec des élèves et des enseignants. Les stéréotypes observés sont plus particulièrement dévalorisants, ou éloignés de la réalité, pour les femmes et les personnes âgées ou d’origine étrangère. Le handicap n’est que « rarement évoqué » et le sujet de l’orientation sexuelle reste totalement absent des manuels.

Ces critiques n’épargnent aucune matière, pas même l’Education civique. Dans cette discipline, la Haute autorité regrette que les ouvrages ne marquent pas plus clairement l’opposition entre toute discrimination et le principe d’égalité.

Cette étude est appelée à être reconduite, et étendue aux manuels du primaire. Selon la Halde, elle a permis aux éditeurs et au ministère de l’Education nationale de prendre conscience que les progrès pouvaient être plus rapides. Au ministère, justement, on rappelle que la lutte contre les discriminations, notamment l’homophobie, figurait parmi les dix priorités de la circulaire de rentrée pour 2008/2009.

Sources : AFP, AEF, AP, Europe1.fr,M6.fr, nouvelObs.com, lePoint.fr, leFigaro.fr, France Info, le Monde, EducPros.fr, leJDD.fr, laDépêche.fr