L’éducation aux nouveaux médias, au coeur d’un rapport du Sénat

David Assouline, sénateur, vice-président de la Commission des affaires culturelles, vient de rendre public son rapport* intitulé : « Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? ». Il y propose des mesures pour aider les jeunes à bien utiliser les nouveaux médias, où l’Education nationale joue un rôle central.

Le rapport part du constat suivant : les jeunes sont les plus gros utilisateurs des nouveaux médias. David Assouline indique ainsi qu’un adolescent sur trois aurait un blog en France ou encore que 60 % des 12-17 ans utilisent la messagerie instantanée.. Internet est une extraordinaire ressource culturelle, pour qui sait s’en servir. C’est aussi le lieu de tous les dangers, car les sites racistes ou pornographiques sont faciles d’accès. Et par ailleurs, un jeune n’a pas toujours conscience qu’à partir du moment où il est sur internet, il s’expose.
S’il publie sur son Blog textes, photos ou vidéos, ce ne sont pas seulement ses amis qui le verront, mais tous les internautes. Une grande vigilance s’impose aussi dans l’utilisation des réseaux sociaux type Facebook. Pour le sénateur, l’Education nationale a un rôle essentiel à jouer dans l’apprentissage d’une bonne utilisation des nouveaux médias et de la façon de ne pas se mettre en danger.



Cinq mesures phare pour l’Education nationale



Sur les quinze mesures principales du rapport, cinq sont directement liées à l’éducation. Pour le moment en effet, l’éducation aux médias fait bien partie des programmes officiels. Mais elle est facultative, n’est jamais évaluée et surtout n’est pas prise en charge par un enseignant en particulier. David Assouline souhaite tout d’abord renforcer le rôle du CLEMI, Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information, dont le rôle est encore méconnu, et auquel il conviendrait de faire davantage appel. Il propose aussi de redéfinir le contenu du B2i, et de le recentrer sur les nouveaux médias. Les trois autres propositions ont un impact direct sur le rôle des enseignants, leur formation et les programmes de collège. Afin de dispenser l’éducation aux nouveaux médias, le sénateur veut s’appuyer sur les enseignants-documentalistes. Ils ont d’ailleurs réagi favorablement sur le blog dédié à ce rapport.
Un module de 10 heures annuelles serait donc proposé en 4e et en seconde, et serait entièrement pris en charge par eux. Par ailleurs, une modification des supports pédagogiques des cours d’éducation civique devrait également être envisagée : ces supports pourraient être les nouveaux médias. Et plus généralement, afin de sensibiliser chaque enseignant à ces problématiques, il conviendrait d’intégrer dans le recrutement des enseignants, lors de la nouvelle épreuve pédagogique d’oral, des questions liées à l’usage des nouveaux médias.
Le rapport contient beaucoup de propositions novatrices, en particulier pour ce qui est du rôle des enseignants-documentalistes. Des pistes à suivre…




*Pour lire le rapport

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.