Le budget 2009 de la mission « Recherche et Enseignement supérieur » doit être débattu à l’Assemblée nationale cet après-midi.

Le projet de loi présenté par le gouvernement prévoit une augmentation de 2 milliards d’euros par rapport au budget 2008. Cette somme sera plus particulièrement consacrée à la revalorisation des carrières, à la mise en place du plan « Réussir en licence » et à l’amélioration de l’immobilier universitaire. Les députés peuvent amender le texte. Ils n’ont toutefois pas le pouvoir de modifier les crédits alloués.

La semaine dernière, devant la commission des Affaires économiques, Valérie Pécresse a notamment défendu les 3 milliards d’euros inscrits au financement du « Crédit impôt recherche » (Cir). Elle a ainsi accepté le principe de la mise en place, « mais pas tout de suite », d’une mission d’évaluation, chargée d’éviter d’éventuelles dérives de cette mesure fiscale destinée aux entreprises.

La ministre a également promis des financements supplémentaires pour les projets innovants qui ne bénéficieront pas des 5 milliards d’euros de l’Opération campus. A cette occasion, elle a souhaité que les collectivités locales participent à l’effort financier qu’imposera cette rallonge.

De leur côté, pour marquer leur opposition aux 900 suppressions de postes d’enseignants-chercheurs prévues en marge de ce budget, les principaux syndicats d’étudiants, de professeurs et de chercheurs ont appelé à un rassemblement devant le palais Bourbon, en début d’après-midi.

Sources : AEF, educpros.fr, contrepoint.info