Sophie Ernst décrit entre autres dans son ouvrage des écueils auxquels peuvent se heurter les enseignants. Dans un chapitre intitulé « trois ordres de difficulté à maîtriser », elle met en avant plusieurs éléments. Tout d’abord le rôle de la morale. « Que transmet l’enseignant » et que faire de l’émotion, se demande-t-elle ?

Elle insiste ensuite sur l’affrontement des « mémoires », présentes en arrière-plan dans l’esprit du professeur quand il fait son cours, et qui sont liées à des « subjectivités » : par exemple sa mémoire familiale propre, les mémoires collectives politiques