Quand les mémoires déstabilisent l’école

L'INRP vient de publier un ouvrage dense dédié à l'enseignement de la Shoah. Dirigé par Sophie Ernst, agrégée de philosophie et normalienne, le livre "Quand les mémoires déstabilisent l'école" fait le point sur l'ensemble des difficultés inhérentes à cet enseignement.

Sophie Ernst décrit entre autres dans son ouvrage des écueils auxquels peuvent se heurter les enseignants. Dans un chapitre intitulé « trois ordres de difficulté à maîtriser », elle met en avant plusieurs éléments. Tout d’abord le rôle de la morale. « Que transmet l’enseignant » et que faire de l’émotion, se demande-t-elle ?

Elle insiste ensuite sur l’affrontement des « mémoires », présentes en arrière-plan dans l’esprit du professeur quand il fait son cours, et qui sont liées à des « subjectivités » : par exemple sa mémoire familiale propre, les mémoires collectives politiques

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.