Le gouvernement a signé une charte de début de discussions aujourd’hui avec les présidents d’université et les directeurs d’IUFM. Le texte présente les principes directeurs de la réforme qui doit intervenir dans la formation des enseignants. Cette réforme prévoit que la formation se déroule à l’université, dans le cadre de masters professionnalisants.

Le recrutement des nouveaux enseignants s’effectuera au niveau master 2 (bac +5) et ils seront, dès la rentrée suivante, à temps plein devant une classe. Le compagnonnage par des enseignants expérimentés pendant les premières années de titularisation est réaffirmé. Le texte précise également les quatre volets que devront développer les futurs masters : disciplinaire, épistémologique, didactique et professionnel.

Les arbitrages définitifs de Xavier Darcos sur les concours de recrutement devraient être connus dans une dizaine de jours. Cinq pistes ont été proposées aux syndicats. On semble s’orienter vers une épreuve organisée en milieu de deuxième année de master. Son cadre national devrait être conservé, de même que la distinction entre Capes et agrégation. Trois types d’épreuves pourraient être proposés aux candidats : culture disciplinaire, capacité à concevoir et organiser un enseignement adapté aux niveaux de classe et aux situations d’apprentissage et connaissance du système éducatif.

De leur côté, les syndicats organiseront samedi des « états généraux de la formation des enseignants ».

La réforme doit entrer en application en 2010.

Sources : AFP, EducPros.fr, Ouest-France, AEF