Les lycéens célèbreront à nouveau la mémoire de Guy Môquet cette année. C’est ce qu’indique une note du ministère de l’Education nationale, révélée par RTL. La lettre écrite par le jeune résistant communiste avant son exécution par les Allemands sera lue dans tous les lycées, pendant la semaine de l’Europe, entre le 20 et le 24 octobre, et non plus le 22 octobre comme l’an dernier.

Cet hommage prendra, en effet, une tournure plus européenne. Les professeurs d’histoire, de lettres, de philosophie et de langues vivantes sont invités à évoquer pendant leur cours dix lettres de jeunes résistants fusillés, de diverses nationalités : allemands, polonais, danois, grecs, yougoslaves, italiens… Ils pourront aussi étudier le dernier message de Charles Boizard. Avant son exécution, ce résistant français de 21 ans écrivit à ses parents son rêve d’une union des peuples européens. Des anciens déportés pourront également venir témoigner dans les classes.

Les syndicats d’enseignants pensaient l’idée oubliée. Ils dénoncent une nouvelle intrusion de l’Élysée. Daniel Robin, cosecrétaire général du SNES, déclare ainsi : « Remettre le couvert cette année n’est pas une bonne idée. [La Résistance] fait partie des programmes, laissons tout au long de l’année aux enseignants le choix de prévoir les dispositifs pédagogiques pour introduire ces éléments-là dans leur enseignement ».

Sources : RTL, Le Point.fr