Vivement critiqué par les syndicats d’enseignants, de lycéens et les associations de parents d’élèves, Xavier Darcos a défendu ce lundi son idée d’organiser une remise de récompense solennelle à l’intention des bacheliers. Pour le ministre de l’Education, cette mesure s’inscrit « dans une ligne générale qui consiste à encourager les jeunes lorsqu’ils réussissent par la force de leur travail, malgré les difficultés familiales, sociales. Il faut encourager cette vertu ».

Xavier Darcos souhaite également que l’on évite de caricaturer son projet, qu’il place dans le cadre plus large d’une réforme des lycées et des programmes, entièrement tournée vers la modernité : « J’ai beaucoup insisté sur l’importance de l’éducation à l’environnement numérique : non seulement savoir se servir d’un ordinateur, mais utiliser l’environnement numérique comme moyen de création, de travail personnel, de réflexion, bref comme un outil pédagogique ».

Enfin, pour dispenser les cours de droit ou de sciences économiques qui devraient également être intégrés aux programmes, le ministre veut utiliser les compétences du corps professoral : « Il faudra peut-être faire de la formation continue, mais nous avons déjà, par les concours qui existent déjà en sciences économiques et sociales, en gestion ou en droit, des professeurs capables d’enseigner ces disciplines en classe de seconde ou de première. »

Sources : France Info, le Figaro.fr, le Parisien, RTL, le Monde.fr, AFP, AP