Le rapport annuel sur les systèmes d’enseignement de l’Union européenne, paru le 10 juillet dernier, montre que près d’un quart des Européens âgés de 15 ans ont de faibles compétences en lecture. Le taux est passé de 21,3% en 2000 à 24,1% en 2007. La situation s’est nettement détériorée en France avec un taux de 21,7% d’élèves en difficulté, contre 15,2 % en 2000. Ce chiffre n’atteint que 4,8% en Finlande en tête du classement. La Roumanie se classe dernière avec un taux atteignant 53,5%.

Par ailleurs, l’étude montre que la situation s’est améliorée dans d’autres domaines. Ainsi, la proportion d’élèves quittant prématurément l’école a diminué entre 2000 et 2007. De même, le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur dans les filières scientifiques a augmenté au cours de la même période. La Commission précise que les résultats globaux de l’Union européenne se situent quasiment au même niveau que ceux obtenus par l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada et la Corée du Sud, qui représentent les meilleures nations du monde.

Source : Le Figaro, Edubourse