L’UNEF affirme, dans un rapport diffusé mercredi 23 juillet 2008, que 34 universités, soit 40% d’entre elles, pratiquent des frais d’inscription illégaux. Selon ce rapport, les établissements cités majorent les frais d’inscription établis par le ministère de l’Enseignement Supérieur par divers autres frais présentés comme une rémunération de prestations pédagogiques. De même, certaines universités rajoutent à chaque étudiant des frais de dossier pouvant s’élever à quelques dizaines d’euros supplémentaires.

Aix-Marseille-III (16 000 €), Reims (9 600 €) et Amiens (6 021 €) arrivent en tête de ce classement. L’UNEF demande la suppression de cette surcharge financière et incite les étudiants à demander le remboursement de ces frais illégaux auprès de leur université. Le syndicat étudiant se réserve également le droit de saisir la justice. Par ailleurs, il précise que le nombre d’universités hors-la-loi a baissé de 60 à 40% en un an.

Source : France Info, Le Monde, 20 minutes, Reuters