Le think tank européen Bruegel, une sorte de laboratoire d’idées, préconise d’augmenter chaque année les dépenses affectées à l’enseignement supérieur de 1% du PIB de l’Union européenne pendant la prochaine décennie. C’est l’une des propositions contenues dans un rapport d’experts économiques sur la réforme des universités européennes, présenté le 9 juillet dernier, lors de la première conférence organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à la Toulouse School of Economics.

Les rapporteurs notent que le niveau de financement des universités européennes est actuellement insuffisant pour assurer correctement les missions d’enseignement et de recherche. Le budget par étudiant est en moyenne de 8 700 euros dans les pays de l’Union européenne contre 36 500 aux Etats-Unis. Ce déficit s’explique par le manque de financements privés en Europe, comparé aux établissements américains.

Le rapport propose donc d’encourager ces fonds privés pour augmenter le financement. Les auteurs préconisent aussi de renforcer l’autonomie des universités et de stimuler la mobilité des étudiants afin d’améliorer la compétitivité européenne.

Source : AEF