Rapport du HCE : "une caricature du métier" de co-psy ?

L'Association des Conseillers d

Le rapport du HCE, très critique vis-à-vis des co-psys et de leur inefficacité, est fondé pour l’ACOP-France sur une confusion :
l’orientation ne se réduit pas à une information sur les métiers. De nos jours encore moins, car souvent une formation initiale ne correspond pas forcément à la profession que l’on exerce.

Car un élément incontournable entre en ligne de compte, ignoré du rapport : la dimension personnelle.
C’est bien pourquoi les jeunes ont besoin « d’un accompagnement individualisé », plus que d’informations techniques sur les métiers.

La dimension psychologique est éminemment présente dans le conseil à l’orientation : or le rapport du HCE le nie et souhaite confier cette mission de conseil à des non-spécialistes. Il « propose de remplacer le conseiller d’orientation-psychologue par une vague fonction de

Partagez l'article

4 commentaires sur "Rapport du HCE : "une caricature du métier" de co-psy ?"

  1. Ahuri  18 juillet 2008 à 18 h 41 min

    Se demande-t-on s’il faut de la psychologie pour exercer correctement les métiers de médecin, infirmière, assistante sociale, ou… homme-femme politique ? Stigmatise-t-on autant d’autres professions ? Doit-on rappeler que les 4.300 conseillers d’orientation-psychologues ont en charge 12.000 collèges, lycées généraux et technologiques et lycées professionnels publics… Et puis pense-t-on vraiment que la distribution de documents ou d’informations sur le Net remplacera le conseil personnalisé aux personnes ?
    Non, ce n’est pas sérieux !
    Signaler un abus

  2. birgit  19 juillet 2008 à 16 h 27 min

    cela fait partie du plan de destruction de l’éducation Nationale ; cette démarche rationalisée , bien programmée est en voie de réussite .une fois détruite cette partie de l’EN ( sans doute perfectible: mais comment orienter des ado qui ne savent même pas qui ils sont et où ,ils peuvent aller..de façon rationnelle, puisque c’est cela qui prime !) le manque se fera sentir et les officines privées auront un bon marché, de bon revenus ..au pire je conseillerais aux psychologues de quitter les CIO, et de fonder leur propre agence..pour entrer dans la danse du profit sur le dos des plus démunis et des plus naïfs…j’envisage la même chose pour ma spécialité M.E.je serais dans l’air du temps mais je ne veux pas renier mes convictions : liberté , égalité, fraternité laïcité.Signaler un abus

  3. Sidonie  20 juillet 2008 à 14 h 38 min

    L’entreprise de destruction de l’Education Nationale est bien en marche. Au lieu de proposer de vraies réformes en suivant les recommandations de grands sociologues et de chercheurs en sciences de l’éducation, tout va dans le sens d’un démantèlement généralisé (réforme de la carte scolaire, réforme de la formation avec suppression de l’année de professionnalisation, volonté de supprimer les réseaux d’aide, et maintenant les co-psy et surtout suppressions d’emplois et de budgets).

    Tout cela pour faire d’une pierre deux coups (au moins) :
    faire des économies budgétaires (à court terme)
    jeter l’opprobre sur tous les métiers de l’enseignement, ces gauchistes qui osent encore développer le sens critique des élèves.

    Pour l’orientation, le maillon à travailler serait sans doute le collège où malheureusement trop peu de moyens sont donnés pour que les jeunes découvrent vraiment des métiers et se découvrent eux-mêmes, mais c’est le seul maillon auquel notre ministre ne veut pas toucher (trop difficile ?!).

    Une formatrice désespérée…mais combative !Signaler un abus

  4. Laurent  4 août 2008 à 9 h 51 min

    QUESTIONS AUX CO-PSY SUR LES PROFS :

    Comment fait-on pour concilier l’esprit républicain et la notation des élèves ?

    Si la question n’est pas claire, on peut la formuler autrement :
    avant la laïcité les curés mettaient ils des notes ?

    laurentSignaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.