Comenius : faire entrer l’Europe dans la classe

Créé en 1995 dans le cadre du programme Education et Formation tout au long de la vie (EFTLV)1, Comenius propose aux équipes éducatives2 de s’impliquer dans une démarche européenne. Objectif : promouvoir la coopération multilatérale entre les établissements scolaires et compléter la formation des enseignants.

Moins connu que son grand frère Erasmus (destiné à l’enseignement supérieur), le programme Comenius3 permet chaque année à 750 000 élèves européens d’accéder à un processus d’apprentissage dynamique. Toujours par son intermédiaire, 7000 enseignants partent annuellement en formation continue à l’étranger et 1100 futurs professeurs sont accueillis comme assistants dans des établissements européens. Après plus de dix années d’expérimentation et d’élargissement du programme aux 31 pays signataires (Etats membres de l’Union européenne auxquels s’ajoutent la Norvège, l’Islande, le Lichtenstein et la Turquie), Comenius qui a ouvert la voie de la coopération transnationale inter-écoles, est désormais en mesure d’en prouver les bénéfices4.

Travail à distance

« La mobilité n’est pas le point central de Comenius », explique Patrice Delègue, chef du service Enseignement scolaire – Comenius à l’agence Europe Education Formation France. « Ce qui est important, c’est de donner aux enseignants la possibilité de faire entrer l’Europe dans la classe ». Etablis sur deux ans, les partenariats scolaires ne se limitent pas à l’approche linguistique. Ils peuvent avoir une dimension thématique (arts, patrimoine, sciences…) et être centrés sur la participation des élèves, ou avoir un angle pédagogique et concerner davantage les enseignants et personnels de direction. « En maternelle, les partenariats ont une excellente prise. Je pense notamment aux réalisations inspirées par Miró et Gaudí de ces enfants de Reims dont l’école coopère avec un établissement de Barcelone. De plus, la venue d’instituteurs bulgares, tchèques, polonais (…) dans une école primaire permet aux élèves d’intégrer la notion d’Europe et de percevoir les différences culturelles. La collaboration peut aussi prendre la forme d’une production commune », poursuit-il5.

Appel à propositions

Qu’il s’agisse d’une demande de partenariat scolaire, de projet multilatéral ou de formation continue, les actions proposées sont soumises à un appel à propositions. « En France, il est possible de financer 600 projets par an et 1 200 formations continues. Les enseignants ou personnels de direction intéressés doivent mettre leur projet en avant et se soumettre à un système de sélection parfois un peu déstabilisant », reconnaît le responsable national. Relayé au sein de l’institution par les délégués académiques aux relations européennes et à la coopération (DAREIC), l’accès à Comenius tend à être facilité. « Nous travaillons à la fédération des projets individuels dans l’optique d’une meilleure exploitation de la formation continue et d’optimisation de l’autoformation des enseignants. Le but : qu’une école qui décide de revoir son programme d’éducation civique puisse envoyer quatre enseignants dans quatre pays pour observer les pratiques et mener à leur retour une vraie réflexion de groupe ». Le principe testé en Gironde devrait être étendu à toute la France d’ici 2013.


 


                                                         Marie-Laure Maisonneuve


 


(1) Voir le site 
(2) De la maternelle au lycée.
(3) Du nom du théologien et philosophe d’origine tchèque Johann Amos Comenius (1592-1670), fervent défenseur de l’éducation pour tous, un des pères fondateurs de l’enseignement moderne.
(4) Voir le rapport 2007 « Effets des partenariats scolaires Comenius sur les écoles participantes »
(5) Pour plus d’exemples, voir les lauréats 2006-2007

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.