Le secrétaire d’Etat à la Prospective, Eric Besson, a rendu public mercredi 2 juillet 2008, son rapport sur le baccalauréat professionnel en 3 ans. Il juge la réforme justifiée pour permettre une meilleure insertion. Il estime que le bac pro en 3 ans permet une élévation du niveau de qualification.

Les conclusions du rapport s’appuient sur les chiffres du taux d’emploi, plus élevé pour les élèves sortant d’une filière de bac professionnel que pour les titulaires d’un CAP-BEP. L’écart était d’environ de 20 points en 2007. De même, le taux d’emploi des apprentis (64%) est très supérieur à celui des lycéens (49%). La voie de apprentissage doit donc être encore développée.

Dans le cadre de la réforme, 72 000 places seront offertes à la rentrée en seconde de lycée professionnel, a annoncé Xavier Darcos, mercredi 2 juillet 2008. Le ministre de l’Education note d’ores et déjà une « appétence accrue » pour ce cursus en trois ans.

Source : AFP, 20 minutes, Le Figaro