Agrégation 2009 : les langues rares se font rares !!

La Société des Agrégés vient de diffuser un communiqué informant de la disparition en 2009 de deux agrégations : celle de russe et celle de portugais.

Jean-Michel Léost, Président de la Société des agrégés, annonce que les programmes d’agrégation 2009 de russe et de portugais ne sont pas publiés. Ce qui revient à signifier leur suppression.

Le Président indique également le motif invoqué par le ministère de l’Enseignement supérieur : « les professeurs sont en surnombre dans ces disciplines ». Or fait-il remarquer, « le nombre minime des postes offerts (2 postes dans chaque discipline) ne saurait grever le Budget de l’

Partagez l'article

10 commentaires sur "Agrégation 2009 : les langues rares se font rares !!"

  1. pmarie63  28 juin 2008 à 13 h 03 min

    Ne pas organiser d’agrégation, c’est désespérer les étudiants qui s’y préparaient, qui ont loupé l’agrèg cette année; c’est un manque de respect pour leur travail et celui de tous les étudiants de toutes les fac de russe et portugais, car si on "met en sommeil" une agrégation une année, qui dit qu’elle existera l’année d’après?? Qui osera encore faire des études supérieures dans ces langues??
    L’argument "les professeurs sont en surnombre" montre que notre ministère a décidément la vue courte. Il y a 30 ans, le recrutement en russe était bien supérieur aux besoins réels, on a créé des classes de russe dans des établissement où c’était peu viable; maintenant une vaste opération de purge a eu lieu depuis 20 ans : tracasseries administratives en tout genre, aboutissant à des suppressions de postes sans tenir compte de l’âge des professeurs, proche ou non de la retraite. Aujourd"hui, les trois quarts des effectifs sont en train de partir à la retraite : dans quelques années, le ministère pourra fermer les dernières classes faute de professeurs, et la dernière poignée, dont je serai, verra son métier disparaître.

    Tout ceci dans un contexte de mondialisation, où la Russie et le Brésil occupent des places importantes ( et sans doute trop négligées) dans l’économie et la culture mondiale… C’est aussi beaucoup de mépris envers ces grands peuples.
    Aujourd’hui aussi, beaucoup de personnes adultes, jeunes ou moins jeunes, cherchent à commencer ou reprendre l’étude du russe, preuve que l’intérêt des français pour cette langue ne s’est jamais démenti. Les ventes de méthodes pour auto-didactes se portent très bien, il n’y en a jamais eu autant dans les librairies.
    Il n’y a que le ministère de l’education nationale à ramer à contre-courant.
    Signaler un abus

  2. saez  30 juin 2008 à 18 h 00 min

    Cela n’est qu’une nouvelle preuve de la cecité de ceux qui nous gouvernent en ce moment. Cela veut dire que le Brésil n’est pas la huitième puissance economique du monde. Le Portugal ne fait pas parti de l’UNION EUROPEENE. Jamais un astronaute français n’a dû s’entendre en russe avec ses homologues. Merci. Signaler un abus

  3. mort de l'E.N  5 juillet 2008 à 11 h 41 min

    Je trouve cela navrant mais bien révélateur du climat actuel qui règne au niveau de l’E.N. Tout est bon pour supprimer des options, des postes, enfin bref tout faire pour réduire le budget de l’E.N. au dépend de la formation des élèves de leur culture…. Ce n’est plus l’élève qui est au centre du système scolaire mais la réduction du coût de l’E.N. Signaler un abus

  4. galo chinês  18 juillet 2008 à 12 h 15 min

    Quando o português está em expansão em países emergentes e que a língua é utilizada no comercio, a supressão deste idioma do ensino vai trazer um retorno e perda de pontos na classificação, onde a França já não está no pelotão que encabeça os países da vanguarda. Signaler un abus

  5. Jori  12 octobre 2008 à 23 h 25 min

    "langue rare", heu, je suis ok pour le breton ou le basque, mais le portugais, 6ème langue la plus parlée au monde, devant le français?

    Ne plus avoir d’agrégation parce que les profs sont en surnombre? Il ne faudrait pas plutôt investir dans l’enseignement du portugais et du russe, au vu de l’incroyable montée en puissance du Brésil et de la Russie? Signaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.