Le projet de nouveau programme d’éducation musicale au collège prévoit de supprimer l’enseignement de la flûte à bec. Le texte sur l’usage des instruments de musique en classe précise que « cette démarche ne peut impliquer une pratique musicale développée pour elle-même et installée dans la durée du temps scolaire ».

Concrètement l’Education nationale compte mettre fin à une tradition vieille de plusieurs décennies. C’est en effet en 1934 qu’un professeur de l’Ecole Normale recommande la pratique de la flûte à bec. Elle s’impose dans les établissements à partir des années 60 et 70. Ce n’est pourtant qu’en 1985 qu’elle fait son apparition dans les instructions ministérielles, confirmée dans les programmes de 1995. Plusieurs générations se sont pliées à cet enseignement diversement apprécié mais aussi difficilement appréciable !

Les professeurs de musique le reconnaissent eux-mêmes, le rôle de la musique au collège n’est pas forcément d’apprendre un instrument. Il s’agit plutôt de faire découvrir la musique aux élèves, de les sensibiliser à des répertoires variés et d’utiliser l’instrument le plus naturel : la voix. A l’occasion de la dernière fête de la musique, la ministre de la Culture, Christine Albanel, s’est également prononcée pour « l’arrêt de l’éternelle flûte à bec ».

Source : Le Journal du Dimanche, Le Monde