Xavier Darcos à la ‘reconquête du mois de juin’

- Pour le ministre de l’Education, l’organisation actuelle du bac est une perte d’un mois d’enseignement

Xavier Darcos est revenu mardi 3 juin 2008 sur le dispositif appelé « reconquête du mois de juin ». Actuellement 15 départements (académies de Rouen, Dijon, Amiens, Besançon ainsi que les départements de la Lozère et du Vaucluse) testent une réorganisation du temps scolaire, a expliqué le ministre de l’Education nationale. Cette réorganisation doit permettre aux lycéens dont les établissements sont centres d’examen du baccalauréat de poursuivre normalement leurs cours jusqu’à fin juin. Pour ce faire, le centre d’examen est délocalisé hors de l’établissement et la surveillance des épreuves est assurée par des personnels non-enseignants ou des vacataires afin que les enseignants des classes de seconde et première puissent assurer leurs cours.

Autre mesure mise en place, la rémunération liée à la correction des copies d’examen est revalorisée. Elle passe ainsi de 1,06€ ou 1,32€ après abattement, à plus de 5€. « Cette majoration permet de prendre en compte le fait que la correction de copies se cumule avec la poursuite de l’activité d’enseignement et constitue donc une activité supplémentaire », a précisé le ministre de l’Education. Ce dispositif concerne 55 000 lycéens, soit 11% des candidats aux baccalauréats général et technologique. Il devrait être généralisé à toutes les académies pour la session 2009.

Pour Xavier Darcos, l’organisation actuelle des épreuves est « une perte d’un mois d’enseignement [pour les lycéens]. « Pour les enseignants, cette situation entraîne une contrainte intenable pour achever les programmes scolaires dans les temps. Et pour le système éducatif, c’est près d’1 milliard d’euros de dépenses qui ne sont pas directement utiles aux élèves », a-t-il ajouté.

Source : Education.gouv.fr, Les Echos, 20 minutes

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.