En ce qui concerne le recrutement à BAC +5 pour tous les enseignants, je dirai que je pense pas que la sélection se fasse sur les bons critères. La connaissance de l’enfant me paraît primordiale dans ce genre de profession. Il faut connaître son développement, savoir se positionner en tant qu’adulte devant eux, être patient et bienveillant, avoir envie de transmettre et de se mettre à leur niveau. Le métier d’enseignant est un très beau métier, un métier exigeant qui demande de nombreuses compétences et notamment un grand sens de l’adaptation pour répondre au mieux aux besoins des élèves qui sont parfois très différents au sein d’une même classe.
Je ne comprends pas comment des spécialistes (en Master, on peut dire qu’on est spécialisé dans une matière universitaire !), seraient plus à même de dispenser des enseignements aussi généralistes que les programmes de l’école primaire, du collège et du lycée. La formation des enseignants aujourd’hui manque surtout de cours pratiques : ils nomment dans les établissements de jeunes enseignants qui ne savent pas comment gérer leur classe ou même un seul élève, qu’il soit désinvolte ou provoquant. Cela engendre des tensions, un climat qui n’est pas favorable au travail et la suite, on la connaît, elle fait la une des journaux périodiquement : violence, échec scolaire, dépression…
Mon avis est que BAC + 3 reste un bon niveau de recrutement.