Haute-Loire : La semaine de quatre jours ne convainc ni les enseignants, ni les syndicats

- Selon eux, la suppression du samedi pourrait avoir des conséquences graves pour les élèves en situation fragile

Les enseignants du département ont été surpris par le choix du ministère de privilégier la semaine de quatre jours. « La semaine dite ‘du Puy’ (un mercredi sur deux travaillé) n’était pas mal du tout, elle permettait de préserver le temps de travail sans empiéter sur les petites vacances. C’était un bon compromis », estiment certains professeurs. D’autres expliquent que la suppression du mercredi matin ou du samedi matin pourrait avoir des conséquences graves pour les élèves en situation fragile ou en difficulté.

Mêmes craintes du côté syndical. Pour le Snuipp-FSU, la décision d’une semaine de quatre jours pour tous « est unilatérale et nous continuerons à nous battre contre ». Le Se-Fen s’interroge pour sa part sur le fait que les nouveaux programmes s’annoncent encore plus lourds et qu’il y aura encore moins d’heures de classe. Pour les représentants des deux syndicats, « cette décision a été prise pour faire plaisir aux parents de la région parisienne », sans penser aux répercussions possibles. Enfin, pour la FCPE, ce choix entraînera un « moins d’éducation ».

Source : Le Progrès

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.