‘La Femme d’avant’ à l’Athénée : un ‘avant’ très très vénéneux…

Le théâtre de l’Athénée à Paris propose jusqu’au 7 juin une pièce à voir absolument : La Femme d’avant de Roland Schimmelpfennig. Un spectacle total où texte, jeu d’acteur, mise en scène, musique et chorégraphie s’accordent parfaitement.

C’est une pièce peu connue que le théâtre de l’Athénée présente actuellement, d’une extrême originalité. La Femme d’avant du dramaturge allemand Roland Schimmelpfennig traite pourtant de prime d’abord d’un thème banal : une femme meurtrie, délaissée par un homme dans sa jeunesse alors qu’il lui avait promis l’amour éternel, le retrouve pour lui demander des comptes. Oui, mais voilà : elle revient 28 ans après pour réclamer son dû. Son dû ? L’amour éternel, en dépit du présent.

Romy (Afra Wadhör), a retrouvé, enfin, la trace de Frank (Didier Sandra), son grand amour de jeunesse. Elle vient frapper un jour à sa porte. Elle ne l’a jamais oublié, mais lui, si. Il est marié, il a un fils. Et pourtant, est-il si sûr de ses sentiments ? Romy sème le trouble, mais malgré la monstruosité de sa demande, Frank n’est pas ferme. Sa femme Claudia (Luce Mouchel) le sent. Cette intrusion va au fil de la pièce ravager leur couple, avant de le détruire pour de bon avec violence.

Et le fils ? Car Frank et Claudia ont un fils, Andi (Sébastien Accart). Andi est comme son père au même âge. Il revivra l’histoire de son père d’une drôle de façon –terrible … Les acteurs, tous excellents, font plonger le spectateur dans une atmosphère de tragédie et de suspens, aidés en cela par le rythme très soutenu de la mise en scène. Flash-back et flash-forward empêchent sans cesse le spectateur de relâcher son attention -sans compter les jeux de lumière. De plus, cette pièce est un ballet, un ballet mortifère dirigé par Romy. La chorégraphie joue un rôle très important : elle est particulièrement soignée, ayant été confiée à Mourad Merzouki.

Cette pièce forte et haletante ne laisse pas le spectateur indifférent. Elle devrait plaire tout particulièrement aux enseignants de lettres et d’allemand, qui pourront trouver ici le point de départ d’un travail pédagogique passionnant.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.