Le lycée Adam de Craponne à Salon de Provence (Bouches-du-Rhône) expérimente depuis 2006 un enseignement par unités capitalisables en seconde et en première. Les matières principales ont donc été découpées en unités de valeur entre 6 et 8 selon les disciplines. Dans la pratique, l’élève ne se trouve plus confronté à un carnet de notes mais à un nombre d’unités par discipline qu’il doit acquérir en un laps de temps précis. Il gére ainsi son apprentissage, son travail pour atteindre des objectifs clairement identifiés dès le départ.

Les premiers résultats sont prometteurs. L’équipe enseignante constate une baisse du taux d’absentéisme et des problèmes liés à la discipline. Enfin, le taux de passage dans les classes supérieures est plus élevé que dans les filières dites classiques. En effet, toutes les classes du lycée ne sont pas encore concernées par cette méthode. Quatre classes de seconde et de première sont pour l’instant impliquées avec des emplois du temps aménagés. Le lycée Adam de Craponne est un établissement pilote en la matière au niveau national.

Source : La Provence