Xavier Darcos a annoncé mardi 20 mai 2008, qu’il aurait recours à la loi afin d’organiser le service minimum d’accueil des élèves de primaire en cas de grève, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. En effet, jeudi dernier, Nicolas Sarkozy avait demandé au gouvernement, suite au mouvement national dans la Fonction publique, « de déposer avant l’été un projet de loi qui instituerait un droit à l’accueil des enfants inscrits dans nos écoles ».

Selon le ministre de l’Education, « cette loi sera simple : elle obligera les grévistes à se déclarer au préalable et les communes à organiser l’accueil des enfants, l’Etat se chargeant de leur rembourser les frais qu’elles auront consentis à cette fin ». Pour justifier cette décision, il a expliqué que  » l’école est un bien, un dû et qu’il n’y a aucune raison pour que les familles la voient s’interrompre de façon systématique ». Et d’ajouter que « le droit au travail est équivalent au droit de grève ».

Source : AEF, Libération